KRYLYSCHIN Marina

Université Paris 3, Sorbonne-Nouvelle, France

 

L’expression figée entre « automatisme énonciatif » et créativité linguistique

 

Je propose de présenter un travail d’analyse d’énonciations manuscrites issues de livres d’or d’expositions artistiques qui présentent une expression à la fois affective et standardisée, figée à des degrés divers. L’analyse, syntaxique et sémantique, prend en compte le contexte d’énonciation ainsi que le cotexte des commentaires dans lesquels les séquences figées apparaissent. Sur le plan pragmatique, ces figements syntaxiques peuvent être considérés comme liés à une situation d’énonciation écrite, voire déclenchés par elle (Fonagy 1997). Si nous leur octroyons bien un caractère automatique, replacés dans la globalité du commentaire, l’expression, et nombres d’éléments qui la composent, relève en revanche de la subjectivité des scripteurs. Dans cette perspective, la composante situationnelle peut être envisagée à la fois comme une contrainte, en imposant ponctuellement le recours à des formes figées spécifiques, et comme le cadre nourricier de formes langagières davantage idiosyncrasiques. L’analyse de ces dernières nous a amenée à mobiliser la notion de transposition, telle qu’elle est définie dans le cadre théorique de la syntaxe imaginative d’Albert Séchehaye, et qui nous permet de mieux appréhender le phénomène de la variation ou de la créativité en langue.

 

Bibliographie :

Bally, C. (1922) : La pensée et la langue, BSL, 23/3, p. 117-137.

Benveniste, E. (1966) : Problèmes de linguistique générale, Vol. 1, Paris, Gallimard.

Cusin-Berche, F. (2003) : Les mots et leurs contextes, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle.

Fonagy, I. (1997) : « Figement et changement sémantique » dans Martins-Baltar, M. (dir), La locution entre langue et usage, ENS Editions, p. 131-164.

Fryba-Reber, A.-M. (1994) : Albert Sechehaye et la syntaxe imaginative. Contribution à l’histoire de la linguistique saussurienne. Publications du Cercle de Ferdinand de Saussure, III. Genève, Droz. Behr

Tutin, A. et al. (2006) : « Esquisse de typologie des noms d’affect à partir de leurs propriétés combinatoires », Langue Française, n° 150, p. 32-49.

    Auteur
    Monika Bazyl

    Suivez UMCS: